Les forts de l'Esseillon

Barrière rocheuse naturelle, le verrou glaciaire de l’Esseillon a servi à l’implantation de forteresses dont le but était de protéger le pays de l’ennemi. Cette place militaire n’a pas été le lieu de combats mais elle n’en reste pas moins chargée d’histoire et est classée « Monuments historiques ».

A l'époque

Ni français, ni italien

c'était avant le rattachement de la Savoie à la France

Austères et imposants

Les forts de l’Esseillon ont été construits entre 1815 et 1830 à l’époque du Royaume de Piémont-Sardaigne selon les plans du Marquis de Montalembert.

Le verrou glaciaire de l’Esseillon (échelle en piémontais) se prêtait tout à fait à la conception pensée par l’architecte qui préconisait une défense mutuelle de chaque fort par des tirs croisés.

Ces édifices portent les prénoms des souverains de la famille royale : Victor Emmanuel et Marie-Thérèse, Charles-Félix et Marie-Christine, Charles-Albert.

L’histoire expliquée à tous

Toujours en cours de restauration, les forts se visitent (visites libres ou accompagnées). En famille, les enfants pourront se mettre dans la peau d’un soldat et suivre le jeu de piste dans le fort Victor-Emmanuel.

La Redoute Marie-Thérèse abrite le Centre d’interprétation du patrimoine fortifié et le fort Marie-Christine vous propose un hébergement et une restauration de qualité.