© Alban PERNET

Villages et stations

en Haute Maurienne Vanoise

Située en Savoie dans les Alpes du Nord, la vallée de la Haute Maurienne est habitée toute l’année.
8 666 habitants permanents, 10 villages et 6 stations. De Saint-André à Bonneval sur Arc, chaque village avec son caractère et ses spécificités, saura vous charmer et vous laissera des souvenirs inoubliables !

Vous n’avez jamais entendu parler de la Haute Maurienne, ce petit coin de paradis de Savoie dans les Alpes du Nord ?
Cette fois, c’est décidé, on vous dit tout !  Ce territoire de bout de vallée a des atouts formidables et ceux qui la connaissent n’ont de cesse d’y revenir et d’en parler !

En Haute Maurienne Vanoise, pas de grande station, pas de sur-fréquentation mais des villages authentiques. Des villages de montagne à l’agriculture encore très présente et qui se sont tournés vers le tourisme dès la moitié du XXe siècle.
Les alpinistes français et étrangers gravissaient déjà nos plus hauts sommets : L’Albaron,  Le Charbonnel, La Ciamarella, La Grande Casse, La Dent Parrachée, les glaciers de la Vanoise.
La création du Parc national de la Vanoise en 1963 a apporté une certaine notoriété à la vallée et a permis de faire découvrir une nature sauvage et protégée.

Deux “issues” routières à la vallée : le col du Mont-Cenis qui vous offre l’accès à l’Italie et le col de l’Iseran, le plus haut col routier d’Europe, qui nous relie à Val d’Isère et la vallée de la Tarentaise.
Notez bien que ces cols ne sont pas accessibles l’hiver ! En général, le col du Mont-Cenis est ouvert de mai à octobre et le col de l’Iseran de Juin à Septembre. Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, consultez les ouvertures sur Savoie-route.fr

Les

6 stations

de Haute Maurienne Vanoise

Valfréjus, La Norma, Aussois, Val Cenis, Bessans, Bonneval sur Arc sont les 6 stations de Haute Maurienne Vanoise qui mettent tout en oeuvre afin que vos vacances à la montagne soient réussies. Un accueil de qualité, une ambiance familiale et une multitude d’activités à découvrir… A vous d’en profiter !

Incontournables

La Haute Maurienne Vanoise est un concentré des Alpes. Nature préservée, lieux insolites, patrimoine militaire et religieux, gastronomie savoyarde, vous ne pouvez repartir sans avoir vu nos plus beaux sites.

Les

Villes frontière

de Haute Maurienne Vanoise

Fourneaux et Modane

Ces 2 villages forment un bourg commercial très dynamique. La gare SNCF, l’autoroute A43 et le tunnel du Frejus donnant sur l’Italie en font un lieu de passage essentiel.

  • Fourneaux, “Apud Fornellos” (près des fourneaux), telle est la devise de cette commune qui doit son nom aux mines de fer exploitées dans le massif des Sarrasins et dont le minerai était cuit dans les fours du village. L’église détruite par les bombardements de la dernière guerre a été reconstruite avec la pierre sombre de La Praz.
    Autre curiosité de Fourneaux, la “Rotonde” construite au tout début du XXe siècle après le percement du tunnel ferroviaire du Fréjus en 1871 a beaucoup servi au dépôt et à l’échange des locomotives italiennes et françaises. Elle est aujourd’hui en cours de rénovation pour les ateliers de maintenance SNCF que nécessitent les travaux de la future ligne LTF.
    Vous pourrez faire une belle balade facile vers le fort du Replaton qui surplombe Fourneaux et Modane en empruntant le chemin qui part des jardins situés après le pont, derrière le cinéma l’Embellie.
    Qui ne fait pas attention ne fait pas la différence entre les communes de Fourneaux et Modane car elles sont dans le prolongement l’une de l’autre et traversées par la même route D1006, ex RN6, longées par l’Arc et les voies SNCF.
  • Modane a rayonné à l’international dès la fin du XIXe siècle avec le percement du tunnel ferroviaire du Fréjus. En octobre 1871, Modane voit passer dans sa gare toute neuve, le premier train Paris-Rome. Long de 13 688 mètres, il a été électrifié en 1915 et des navettes ferroviaires permettaient aux voitures de se rendre en Italie jusqu’en 1980, date à laquelle le tunnel routier du Fréjus a pris le relais du trafic automobile entre la France et l’Italie.
    N’hésitez surtout pas à visiter le Muséobar, en face de la gare, qui retrace toute la riche activité de la ville aux siècles passés et qui vous remettra en mémoire les mélodies des pianos mécaniques. Une vraie leçon d’histoire pour les grands comme pour les petits ! L’ambiance digne du far-west se dévoile à travers les forts militaires (Lavoir, Replaton, Sapey, Saint-Gobain), la Maison Penchée, le laboratoire souterrain de Modane qui permet d’en savoir plus sur les recherches menées au cœur du tunnel du Fréjus sur le neutrino et la matière noire et l’entrée monumentale du tunnel avec son ancienne locomotive et ses wagons transformées en espace d’exposition.

    Frontière naturelle avec l’Italie et les Haute-Alpes, une multitude de sentiers de randonnée s’offrent à vous au départ de Valfréjus à 6 km au-dessus de Modane. Vous passerez inévitablement par Modane si vous empruntez le GR5 qui descend du Parc national de la Vanoise via l’Orgère et qui remonte vers le Thabor via Valfréjus.
    Modane est la “ville” de la Haute Maurienne où vous trouverez tous les commerces, où vous descendrez du train pour prendre le bus qui vous mènera vers les stations et le haut de la vallée et où le dernier feu tricolore marque l’entrée dans une nature plus sauvage et protégée.
Des

villages dynamiques

de Haute Maurienne Vanoise

Avrieux et Villarodin-Bourget

  • Avrieux est un village admirablement fleuri, paisible et ensoleillé où il fait bon vivre à l’ombre de la cascade Saint-Benoît. L’endroit idéal pour pique-niquer en famille et profiter, les chaudes journées d’été, d’un brumisateur géant haut de 90 mètres ! Son église baroque, dédiée à Saint-Thomas Becket, est d’une exceptionnelle richesse tout comme la chapelle Notre-Dame des Neiges qui y est accolée.
    Au Nord-Est du village se dressent les forteresses de l’Esseillon. La Redoute Marie-Thérèse, sur la commune d’Avrieux, a la forme singulière d’un fer à cheval et abrite aujourd’hui le Centre d’interprétation du patrimoine fortifié. Un escape game “La Porte des Secrets” attend les enfants et leurs familles qui auront profité du Parcobranche du Diable tout proche. Les amateurs d’escalade et de sensations connaissent bien le lieu car la Via ferrata du Diable implantée dans les gorges de l’Arc est la plus longue de France. Pour des émotions encore plus fortes, il faut absolument tester les tyroliennes du Diable et du Paradis. Sujet au vertige s’abstenir !
    A la pointe de la technologie avec la plus grande soufflerie transsonique au monde, l’ONERA (Office National d’Etude et de Recherche Aérospatiale), Avrieux offre à la visite ses centrales hydroélectriques alimentées par les barrages d’Aussois et du Mont-Cenis.
    Avec la commune voisine de Villarodin/Bourget, Avrieux est à l’origine de la station de La Norma créée en 1971 sur les pentes de la montagne du même nom culminant à 2 917m.
  • La commune de Villarodin/Bourget est composée de deux villages : Le Bourget et Villarodin séparés par l’Arc. Le Bourget situé sur le versant Sud se remarque par le clocher romain à arcatures lombardes de son église Saint-Pierre classée “Monument historique” et de style baroque. Amateur de bière, la Brasserie des Sources de la Vanoise, rue Château Feuillet, vous propose des visites et une dégustation de leurs différentes bières au safran.
    Quel est donc ce gros rocher à l’entrée du village ? Le Rocher des Amoureux est un site d’escalade connu pour pratiquer les descentes en rappel. C’est également un endroit convivial où on aime se retrouver sur les terrasses dans les arbres de “Un Air2Bar” et écouter les groupes de musique locaux en soirée.
    Au pied de la station de La Norma en bordure de la D1006, le village de Villarodin mérite une balade dans ses ruelles étroites et la visite de son église Saint-Julien et Saint-Ferréol de style baroque.
Les

portes de la vallée

de la Haute Maurienne

La Praz, Saint-André et le Freney

  • La Praz est un hameau de la commune de Saint-André située en rive droite de l’Arc, au pied de l’imposant barrage EDF de Bissorte. Barrage dont le parement a été réalisé avec les pierres locales. La “pierre de La Praz”, du grès houiller plus solide que le béton, a également été utilisée pour la construction de la route impériale, des dalles de la cathédrale de Saint-Jean de Maurienne, des églises de Modane, Fourneaux et Saint-André, de la gare de Modane et autres habitations. Ces pierres sombres et massives ont largement contribué à la reconstruction des bâtiments et maisons après les violentes destructions de la Seconde guerre mondiale en Haute Maurienne.
    De l’usine de production d’aluminium de La Praz, qui aura animé la vie du hameau pendant 90 ans (1893-1983), il ne reste que la conduite forcée en arceau installée par Paul Héroult. Une forme particulière due à la réalité du terrain : il fallait enjamber l’Arc et surtout se méfier des crues de celui-ci !
  • Saint-André est un joli village très fleuri adossé au versant Sud de la vallée, en bordure du Parc national de la Vanoise. On remarque en le traversant, une église construite avec la pierre sombre de La Praz. Celle-ci a remplacé la belle église baroque détruite pendant la dernière guerre. La route s’élève peu à peu en direction du Parc national de la Vanoise, des vallons de Polset et de l’Orgère. A la sortie du hameau du Col, on aperçoit le fort du Sapey qui défendait et contrôlait le débouché du tunnel du Fréjus. Poussez la balade jusqu’au Plan de l’Ours pour découvrir l’ancêtre d’Internet : le télégraphe Chappe !
    Grâce aux nombreux ruisseaux qui descendent des glaciers, les moulins à eau du hameau de Pralognan ont eu une activité forte au siècle dernier, leur visite commentée par les bénévoles mérite la rencontre.
    Au bout de la route, les sapins se font plus rares, les chalets d’alpage se dessinent dans les vallons verdoyants et parsemés de troupeaux de Polset et de l’Orgère. Les sentiers de randonnée et haltes gourmandes s’ouvrent à vous, le GR55 et le Chalet L’Estiva dans le vallon de Polset, le GR5 et le refuge de l’Orgère dans le vallon de l’Orgère.
  • Le Freney est le premier village que l’on traverse en sortant de l’autoroute A43 avant l’entrée du tunnel routier du Fréjus qui mène en Italie. Pendant la deuxième guerre mondiale et avant qu’il soit détruit, la commune du Freney abritait l’arsenal, le dépôt de munitions, l’administration et l’intendance de l’ensemble des forts et casernes de Modane. L’arsenal possédait aussi un dépôt d’essence et d’avoine pour les chevaux et mulets.
    Avec les ouvertures du Tunnel routier du Fréjus (1980) et de l’autoroute de Maurienne (1996) se créé au Freney un autoport accueillant des établissements liés au trafic des camions sur l’axe alpin France-Italie.
    C’est au rond-point du village que l’on prend la route vers Saint-André et l’Orgère “Porte du Parc national de la Vanoise”.
Haute Maurienne Vanoise

tout près de chez vous !

Que vous veniez en moto, voiture ou train, l’accès à la Haute Maurienne est certainement le plus direct et le plus facile. Direction l’Italie par l’A43 puis la RD 1006. Prenez votre temps sur la route des Grandes Alpes et profitez de paysages à la beauté naturelle et sauvage.

Pour des vacances sans souci, la Communauté de Communes Haute Maurienne Vanoise a mis en place un réseau de transports publics, de navettes pour approcher les départs de randonnée.

Pour plus de mobilité, pensez HMV !

HMV Guide Transports HMV Eté 2019 FR/EN © OTHMV