© Marmotte 01©s.tachet Othmv

Où voir les marmottes en Haute Maurienne Vanoise ?

“Où peut-on voir des marmottes ?”, question classique dans les Offices de Tourisme de Haute Maurienne Vanoise en été. Réponse : partout ! À Valfréjus, La Norma, Aussois, Val Cenis, Bessans et Bonneval sur Arc, les marmottes, ces charmants petits animaux que certains confondent parfois à tort avec des castors, peuplent nos alpages entre 800m et 3000m d’altitude.

Vous l’entendrez siffler avant de la voir !

La marmotte, vous l’entendrez peut-être bien avant de la voir ! Elle vous aura repéré de loin et à votre approche elle filera sans doute se cacher dans son terrier. Mais si vous êtes patient et silencieux, elle ressortira bien vite et vous pourrez l’admirer tranquillement.

Avec une vue dégagée pour surveiller l’arrivée de prédateurs, sa « maison » est un terrier qu’elle a creusé et où elle se réfugie en cas de danger après avoir prévenu tout le monde par son sifflement si particulier. La plupart du temps elle reste dehors pour se nourrir de racines, feuilles et tiges de fleurs et pour aussi se prélasser sur un rocher au soleil. Pour la petite histoire, la marmotte est un des rares animaux à ne pas boire d’eau. Cependant, elle a bien sûr besoin de s’hydrater. Pour cela, elle se contente tout simplement de la rosée en mangeant les végétaux.

Titre de la vidéo manquant
Légende de la vidéo manquante

« Il y a de grandes chances qu’elle ne soit jamais seule »

 

Les marmottes vivent en famille. Vous verrez parfois des petits, ils restent généralement avec leurs parents jusqu’à 3 ans. Les bébés marmottes appelés « marmottons » sont, comme tous les bébés, adorables avec leurs petits museaux, leurs jeux et roulades dans l’herbe grasse.
Vous souhaitez tout connaitre

sur les marmottes ?

Pour aller à la rencontre des marmottes et en savoir plus sur cet animal emblématique de nos montagnes,
profitez tout l’été des nombreuses sorties et randonnées proposées par nos accompagnateurs et professionnels de la montagne.

Le saviez-vous ?

 

La marmotte est le 2ème plus gros rongeur de France après le castor ?
Elle vit entre 15 et 18 ans et la femelle met au monde en une seule portée entre 2 et 4 marmottons chaque année.

Conseil

 

La marmotte est un animal sauvage et même si on peut l’approcher de très près autour des refuges d’altitude, il ne faut surtout pas les nourrir.
Chips et autres friandises ne leur font pas du bien et sont réservés à l’humain !
Ne vous inquiétez pas pour elle, la marmotte trouve en effet tout ce dont elle a besoin dans son environnement naturel.
Top 5 des

spots à marmottes

Les marmottes sont très présentes sur toute la Haute Maurienne Vanoise. Certains sites sont cependant particulièrement favorables et faciles d’accès pour les observer. Top 5 des “spots à marmottes” pour les voir assez facilement entre mai et septembre.

Col du Mont Cenis

Au printemps, le long de la D1006, du col du Mont-Cenis jusqu’au pied du barrage du même nom.  Soyez prudents en circulant sur la route qui longe le barrage : au printemps, après de long moins d’hibernation, il arrive que les marmottes se baladent sur la chaussée. Puis l’été vous les verrez dans les alpages autour du fort de Ronce et du col du Petit Mont-Cenis.

Fond d’Aussois

A Aussois, dans les alpages de la Fournache et du Fond d’Aussois. Départ du parking des barrages d’Aussois en direction du refuge de Plan Sec puis La Fournache, refuge de la Dent Parrachée et sentier de retour par le pont de la Séteria et les lacs de Plan d’Amont et Plan d’Aval. Vous pouvez aussi emprunter le télésiège du Grand Jeu directement depuis le village pour rejoindre les alpages et observer rapidement les marmottes.

Vallon de l’Orgère

Le vallon de l’Orgère, aussi appelé par certains « la vallée des marmottes », est un endroit de toute beauté où l’on peut facilement approcher les marmottes qui pullulent dans les prairies fleuries autour des chalets. Le parking du refuge de l’Orgère est facilement accessible par la route depuis le rond-point du Freney et Saint-André. La balade dans le vallon est accessible aux poussettes (roues “cross”) et aux personnes à mobilité réduite. Des panneaux explicatifs et des bornes interactives vous en diront plus sur les marmottes mais aussi sur l’histoire et l’écosystème de ce vallon aux airs de carte postale. A noter également : le vallon de Polset,  juste avant celui de l’Orgère en venant de Saint-André, est lui aussi habité par les marmottes. Moins connu, il permet une belle balade jusqu’au bout du vallon où grondent de magnifiques cascades.

Vallonbrun

Entre Val Cenis et Bessans, le secteur de Vallonbrun est également très favorable aux marmottes. Depuis le hameau de la Madeleine (en été, il est même possible de rejoindre en voiture le parking des Grattais pour éviter un peu de dénivelé), un agréable sentier mène jusqu’au refuge de Vallonbrun. Dans les alpages avant le refuge, vous serez sifflé presque tout le long de la montée… En intersaison, vous apercevrez peut-être également des chamois. Depuis le refuge, vous pourrez aussi grimper jusqu’à la Pierre aux Pieds, une superbe dalle gravée par l’homme à l’âge du fer (entre 700 et 200 avant JC).

A noter : pour observer facilement les marmottes à Val Cenis, vous pouvez aussi rejoindre Bellecombe, au cœur du Parc national de la Vanoise (accès en voiture). Le secteur est bien fréquenté l’été mais les marmottes sont souvent juste là, à vous surveiller passer le long de la route. Avec les lacs d’altitude, la Dent Parrachée et la Grande Casse en toile de fond, le secteur est tout simplement magique !

Bessans et Bonneval sur Arc

En fond de vallée sur Bessans et Bonneval sur Arc, vous les verrez droites sur une pierre à vous observer, que vous soyez sur les sentiers d’Avérole, de l’Ecot, du Carro ou des Evettes ou même en train de grimper à vélo le col de l’Iseran.