Valfréjus, station pionnière du speed riding

Valfréjus, station pionnière du speed riding

Entre parapente, ski et freeride : c’est à Valfréjus qu’est né le speed riding. Un sport de glisse ultra dynamique à tester tout l’hiver. Et pour ceux qui préfèrent rester les skis bien sagement sur la neige, c’est aussi un véritable spectacle aérien à observer depuis les pistes ou le télésiège de Punta Bagna.

« plus de 100 voiles (…) réunies »

Enfin, une avalanche de couleurs est à prévoir dans le ciel avec plus de 100 voiles de pro et d’amateurs réunies.

L’occasion pour le grand public d’en apprendre plus sur ces sports extrêmes et de s’initier, le temps d’un baptême en tandem, au vol à ski.

Interview...

Franck Coupat (Moniteur de l’école Ataka de Valfréjus)

« Du freeride en 3D »

Le speed riding est né à Valfréjus au début des années 2000. Retour sur l’origine de ce sport spectaculaire qui combine freeride et vol avec Franck Coupat, moniteur de l’école Ataka de Valfréjus, la 1re école du monde de speed riding.

 

Le speed riding, c’est quoi ?

Franck Coupat : Le speed riding c’est du freeride en 3D, du freeride « nouvelle génération ». Cette combinaison de ski, de parapente et de parachutisme vous fait alterner glisse et vol, pour un maximum de fun. Imaginez, vous skiez en hors-piste, et puis soudain, vous apercevez une barre rocheuse un peu plus bas. Et si, plutôt que de la contourner, vous décidiez de la survoler en toute sécurité ? C’est ça le speed-Riding ! Equipé de vos skis et d’une petite aile, vous alternez entre phases de ski et phases de vol. L’objectif n’est pas de voler haut et longtemps mais bien de jouer avec le relief en dévalant des pentes. Pour apprendre, on ne vous demandera aucune expérience en parapente. Pour accéder à ce sport plaisir entre ciel et neige, il est cependant conseillé d’avoir un niveau 3ème étoile en ski.

Le  speed riding est né à Valfréjus ?

Oui, cette pratique innovante est née à Valfréjus. En 2000 Valéry Montant, précurseur du Base jump et du parapente a eu l’idée de voler avec une voile plus petite pour voler plus vite et ainsi élargir le domaine de vol. Dès 2001, à Valfréjus, avec Frédéric Fugen, aujourd’hui membre des Soul Flyers, nous nous mettons à décoller d’une pente, skis aux pieds, avec une aile de saut d’avion de petite taille. Nous volons et faisons des “touchs” sur la neige avec nos skis… C’est le début de la pratique. Dès 2003, quelques parapentistes reprennent la balle au bond, font évoluer le matériel et commencent à organiser et à codifier la pratique.

Comment le speed riding s’est développé ensuite ?

Avec Fred Fugen, Antoine Montant et David Eyraud, les grands noms du parapente, nous avons trouvé l’appellation de « speed riding » : désormais on allait pouvoir rider… mais rider plus vite ! La montagne devenait un snowpark géant… En 2006 la Fédération Française de Vol libre a reconnu le sport et en 2006 la  1re école de speed riding, Ataka, est née à Valfréjus. Aujourd’hui on pratique le speed riding sur de nombreuses stations dans les Alpes. A Ataka nous avons formé des centaines de pratiquants et on voit des voiles tout l’hiver à Valfréjus.

Quels ont les atouts de la station pour pratiquer le speed riding ?

Depuis le bas de la station de Valfréjus, en seulement 2 remontées mécaniques, 1 télécabine et 1 télésiège, on atteint très rapidement Punta Bagna, le sommet du domaine skiable à 2737 mètres d’altitude. Depuis Punta Bagna le tracé des pistes permet de skier sur tous les versants et il y en a pour tous les niveaux. Côté hors-piste, les variantes sont nombreuses avec  des couloirs engagés bien sympas. Du débutant au confirmé, c’est une véritable dropzone qui s’offre aux skieurs. Grâce au télésiège ultra rapide et de bonnes conditions, on arrive à faire 40 rotations, soient 40 vols… De nombreux atouts qui font de Valfréjus le meilleur spot freeride « 3D » de France !

Live
Nos suggestions