Fort du Mont-Froid

Site et monument historiques, Fort à Val-Cenis

  Voir les photos (2)
  • Tragique site militaire, témoin des combats entre révolutionnaires français et piémontais en 1794, et entre chasseurs alpins français et allemands en avril 1945. Ruines, vestiges des forts et croix commémorative.

    Suite à la cession de la Savoie à la France et à la signature de la Triple Alliance par le Royaume d'Italie, la situation stratégique sur la frontière changea radicalement et le secteur d Mont-Cenis fût intéressé par des grands travaux fortification qui se prolongeaient à phases alternes jusqu'à la veille de la deuxième guerre mondiale.
    Sur le sommet du Mont-Froid fût édifié, entre 1897 et 1906, un complexe dédié à la surveillance du Col du Petit Mont-Cenis, voie facile qui permettait de contourner le redoutable fort de la Petite Turra. L'emplacement du Mont-Froid disposait de quelques pièces d'artillerie et était desservi par une route de liaison avec les alpages de la Ramasse.
    Après la tentative ratée de défoncement par l'armée italienne (juin 1940), le fort du Mont-Froid fût occupé par les troupes allemandes jusqu'au mois d'avril 1945, quand, après durs engagements, l'emplacement fût regagné par les soldats français : une borne et une grande croix métallique commémorent les victimes de ces combats.
    Le panorama, bien que limité par la Pointe du Mont-Cenis, est très étendu : le Massif de la Vanoise avec ses glaciers est à l'horizon vers le Nord, tandis que dans la direction opposée, on voit le Col Clapier avec le Lac de Savine, à la fin du vallon homonyme.
  • Environnement
    • En montagne
Prestations
  • Services
    • Animaux acceptés
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures
Périodes d'ouverture
  • Du 1 juin 2019 au 15 octobre 2019
Live