Samedi 26 juillet 2019

Tour de France 2019 ‑ Etape 19

Saint-Jean-de-Maurienne/Tignes, le Tour de France 2019 en route vers le(s) sommet(s) !
2 jours avant les Champs-Élysées

le Tour de France

s'offre la Haute Maurienne Vanoise

En route vers l’Iseran !

 

C’est officiel, le Tour de France est de retour en Haute Maurienne Vanoise.

Le vendredi 26 juillet 2019, après un départ de Saint-Jean-de-Maurienne, l’étape 19 de montagne de haute voltige longue de 123km traversera tout la Haute Maurienne Vanoise avec un passage mythique par le Col de l’Iseran à 2770m qui sera le point culminant de cette épreuve avant un finish à Tignes.

Le Tour de France 2019 de Bruxelles à Paris, survolé en dix chiffres !

0 : Ils avaient effrayé le peloton en 2017 (21,7 km en quinze secteurs empruntés à la «Reine des classiques»), il n’y aura pas de pavés en 2019. Mais le Tour dans son envie de diversité en replantera dans le futur.

3 : Les villes inédites du parcours : Binche, en Belgique, avec son carnaval comme chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité ; Saint-Dié-des-Vosges et Pont du Gard.

11 : Bruxelles, cadre du Grand départ (pour la deuxième fois après 1958) accueillera le Tour pour la onzième fois et sera le théâtre du 23e Grand départ de l’étranger (depuis Amsterdam en 1954).

 

24 : Les pourcentages d’un passage inédit (100 m) sur le final de la montée de La Planche des Belles Filles.

50 : 50e anniversaire de la première des cinq victoires sur le Tour d’Eddy Merckx. En 1969, le Belge avait devancé Pingeon (à 17’54’’) et Poulidor (à 22’13’’). Il sera encore sacré en 1970, 1971, 1972 et 1974.

55 : Les kilomètres du contre-la-montre : 28 en chrono par équipes et 27 en contre-la-montre individuel.

100 : Le Tour fêtera cette année les 100 ans du maillot jaune, dont le premier porteur fut Eugène Christophe le 19 juillet 1919.

106 : Il s’agira, en juillet, de la 106e édition du Tour de France

117 : 117 km pour l’étape la plus courte (il y en a une à 123 km et une à 131 km ; quatre étapes à moins de 150 km). L’étape la plus longue sera celle de Belfort à Chalons-sur-Saône : 230 km. «Elle passera par Ornans, au lendemain de la Planche des Belles Filles et juste avant une autre étape sélective dans le Massif Central, la ville natale de Gustave Courbet, l’année du bi-centenaire de sa naissance, je crains le pire sur ce qu’ils peuvent faire vu d’hélicoptère pour célébrer l’homme qui a peint «l’origine du monde», sourit Christian Prudhomme (Directeur du Tour de France).

2.770 : Le toit du Tour. Le col de l’Iseran. Rarement visité par Le Tour. Il s’agira du 8e passage seulement (le premier depuis 2007) ; le deuxième dans ce sens du côté Sud (la première fois, c’était en 1963), du côté Maurienne, le plus rude. Avant de basculer en Tarantaise.

(Source : Jean-Julien Ezvan pour sport24.lefigaro.fr)

Saint-Jean-de-Maurienne/Tignes,
l’étape en détail !

L’étape de 123 km passera par un géant des Alpes : le col de l’Iseran. Plus haut col routier des Alpes, le Tour de France ne l’avait plus visité depuis 2007.

L’ascension se fera par son versant le plus dur, depuis la vallée de la Maurienne, avec une pente de 13 km à 7,5% de moyenne, avant une arrivée finale à Tignes.

 

Les étapes… dans l’étape !

 

• Saint-Jean-de-Maurienne  – 586 m
• Saint-Michel-de-Maurienne  – 702 m
• Modane  – 1 057 m
• Montée d’Aussois  – 1 467 m
• Lanslbourg-Mont-Cenis – 1 401 m
• Col de la Madeleine  – 1 746 m
• Bonneaval-sur-Arc – 1 791 m
• Col de l’Iseran  – 2 770 m
• Val-D’Isère – 1 861 m
• Tignes les Brévières – 1 557 m
• Montée de Tignes – 2 089 m
• Tignes – 2 113 m

 

La caravane passera entre 12h30 (Modane) et 14h (Bonneval) et les coureurs suivront un peu moins de 2h00 plus tard.

L’ISERAN

85 Km – 2770 m – 12.9 Km de montée à 7,5% – Catégorie NC

L’Iseran : mythe et mystères. Louison Bobet, premier triple vainqueur de la Grande Boucle, contraint à l’abandon en 1959, y a clos sa carrière avec solennité. Contribuant à la légende d’un lieu rarement visité par le Tour. Inauguré en 1937, le col figure rapidement sur la carte de la Grande Boucle (1938 et 1939 avec, cette année-là, un contre-la-montre) mais cinq fois seulement depuis (la dernière fois en 2007 ; l’Ukrainien Yaroslav Popovych était passé en tête). Le 26 juillet prochain, il s’agira seulement du deuxième passage dans ce sens, côté Sud (la première fois, c’était en 1963), du côté Maurienne, le plus rude. Avant de basculer en Tarentaise.

Christian Prudhomme (président du tour) détaille la pièce montée : « Le mythe naît souvent de la rareté (en 1996, le passage du peloton avait été annulé pour cause d’enneigement et de vent violent). Mais il y a aussi son altitude, les paysages. On avance dans un paysage de haute montagne. La montée de l’Iseran à partir de Bonneval-sur-Arc, c’est quasiment comme si vous aviez L’Alpe d’Huez à franchir, alors que vous êtes déjà à 1 800 m. C’est pratiquement la même distance (13 km), c’est pratiquement les mêmes pentes. La pente moyenne est un peu plus faible (7,5 %), mais parce qu’il y a deux replats mais il y a aussi des pentes très, très raides et je pense notamment à une longue ligne droite à 10 % qui fera très mal, sachant qu’on est à 2 500, 2 600 m, pour culminer à 2 770 ».

(Source : Jean-Julien Ezvan pour sport24.lefigaro.fr)

 
 

LA MONTÉE DE TIGNES

 

121 Km – 2089 m – 7.5 Km de montée à 7% Catégorie NC

 

 

Douze ans après le dernier passage du Tour, en 2007, les amateurs de la Petite Reine vibreront à nouveau à l’unisson avec les meilleurs coureurs de la planète au moment d’attaquer la montée de Tignes et ses 7% (en moyenne).

Une journée qui promet d’être festive et conviviale, à l’image de ce rendez-vous incontournable du cyclisme à l’international.

Vous venez en voiture ?

Équipez-vous de pneus neiges et de chaînes, la neige n’a semble-t-il pas fini de tomber.
Pour vous rendre à Val Cenis, c’est par ici.

Référez-vous au plan des parkings gratuits pour connaître les lieux de stationnement et vous garer plus facilement.

Vous voyagez à pied, en stop, en train ? Afin de profiter au maximum de ce super week-end et rejoindre directement le lieu des animations, pensez au co-voiturage. Grâce à Mobisavoie et blablacar, je covoiture… et en plus je préserve la planète ❤??

Vous voyagez en train ?

Les navettes Modane-Val Cenis Trajet sont gratuites Des mini-bus seront à votre disposition. le vendredi 14 décembre à partir de 16h30 et le samedi 15 décembre à partir de 9h45 depuis la gare de Modane pour vous acheminer gratuitement vers votre lieu d’hébergement.

Les rotations pour le retour seront prévues le dimanche 16 décembre à partir de 15h00.

Attention ! l’inscription est obligatoire, seuls les transferts pré-réservés seront déclenchés.

Entre les stations

Un service de navettes en continues, passage toutes les 15 min, est prévu toute la journée aux arrêts prévus mentionnés ci-dessous.

Pensez-y ! Ces minibus sont entièrement GRATUITS* et ils vous amèneront directement aux pieds des pistes !

Le samedi

Val Cenis Lanslebourg < — > Val Cenis Lanslevillard

De 08h45 (départ : Val Cenis Lanslebourg – Les Edelweiss) Jusqu’à 19h45 (retour : Val Cenis Lanslebourg – Les Edelweiss)

 

Le dimanche

Val Cenis Lanslevillard < – Val Cenis Lanslebourg – > Val Cenis Termignon

De 08h35 (départ : Val Cenis Lanslevillard – 300 Terres Grasses) Jusqu’à 17h50 (retour : Val Cenis Lanslevillard – 300 Terres Grasses)

• Télécharger le plan des arrêt de la ligne

Télécharger les horaires

 

 

Navettes à la demande

En dehors des horaires ci-dessus, faites appel au service de navette à la demande …c’est GRATUIT !

Appel et transport : samedi de 08h00 à 02h00 et dimanche de 09h45 à 16h00

Uniquement sur réservation* au 06 33 69 01 93

* Attention ! l’inscription est obligatoire, seuls les transferts pré-réservés seront déclenchés.

Les autres

évènements

à ne pas manquer !