Mes préférences

Sélectionnez votre station préférée afin d'adapter le site à vos envies.

Histoire & légendes

Histoire & légendes

Partez au travers des ruelles à la découverte de récits passionnants, d’anecdotes insolites et de petits secrets à travers qui ont fait de la station de Bessans un lieu populaire et féerique.

activites-ete

bessans-ete

bessans-le-domaine-skiable

bessans-cours-de-ski

L’Erablo

Autrefois, en hiver, afin de profiter de la chaleur dégagée par les animaux, hommes et bêtes cohabitaient dans la même pièce appelée ERABLO (étable en patois).

Ces habitats spécifiques ont été créés afin de rester au chaud pendant les longs hivers froids et de maintenir une proximité avec les animaux dans leur travail au quotidien. Témoin du passé, ce genre de cohabitation a été transmise au cours des siècles. Avec cette visite guidée, qui comprend la projection d’une vidéo, vous découvrirez l’intimité de cet ancien mode de vie, l’Erablo.

bessans-histoire-hiver

Bessans… et son diable !

Que serait Bessans sans son diable ? Ici parait-il, Satan porterait bonheur. Depuis des générations, les artistes lui ont donné un visage au point qu’il en est devenu l’emblème du village. Nous allons dès à présent-vous conter son histoire…

 
 

Au siècle dernier, un « Chantre » du village, nommé Vincendet, très en colère contre son curé, fabriqua un diable de bois tenant un curé sous son bras ; puis, il alla le porter, un matin de très bonne heure, sur la fenêtre du prêtre.

Celui-ci se douta d’où venait ce diable, et le lendemain matin, la statuette prit le chemin de la fenêtre de son créateur.

Ce petit manège dura plusieurs jours, lorsqu’un voyageur, passant par Bessans remarqua le diable sur la fenêtre du nommé Vincendet.

Le sculpteur vit tout le profit qu’il pouvait en tirer, et ce fut le début du courant satirique et commercial du Diable de Bessans.

La légende de Duvalon

Au hameau de la Chalp, situé au pied du col de la Madeleine, à trois kilomètres de Bessans, vivait autrefois un nommé : Duvalon. Sa maison se trouvait près de la chapelle Saint-Maurice.

Un jour qu’il était monté au village de Bessans et qu’il s’était attardé, alors que la tourmente faisait rage, il trouva le chemin trop long et trop dur; plusieurs fois son pied glissa dans la neige et, a bout de forces, il invoqua le Diable :
« Ah ! N’y aurait-il pas un Diable qui pourrait se présenter en ce moment
pour abréger cette distance qui me paraît si longue ? »

Newsletter